Accueil > Actualités > La Biodiv en Action ! Ca se passe aussi en Guadeloupe !

La Biodiv en Action ! Ca se passe aussi en Guadeloupe !

16 novembre 2016
DANS LA MÊME RUBRIQUE


Le programme Biodiv en Action ! J’agis pour la Biodiversité porté par le Secrétariat d’état chargé de la Biodiversité, encourage, soutient et regroupe toutes les actions en faveur de la biodiversité en France. Il se présente sous la forme d’une plate-forme mettant en avant la biodiversité dans trois domaines :

  • L’éducation à la Nature : Prendre conscience du défi de l’érosion de la biodiversité suppose une éducation à la nature dès le plus jeune âge et tout au long de la vie.
  • La Nature en ville : Agir concrètement nécessite d’intervenir là où la biodiversité s’est appauvrie. Il faut en premier lieu remettre de la nature en ville, car urbanisation et étalement urbain sont les premières causes de perte de la biodiversité.
  • La Biodiversité et activités économiques (incluant entreprises, innovation et agriculture) : Préserver et reconquérir la biodiversité permet le développement de nouvelles activités économiques mais aussi de nouvelles manières de produire, sans piller nos ressources naturelles. La défense de l’environnement est une source d’emplois.

Visitez le site internet de la Biodiv en Action !

Dans le cadre de ce programme, le Parc national de la Guadeloupe porte, avec les enfants d’une école de la Grande-Terre et de trois écoles de la Basse-Terre, un projet de sciences participatives. Cette mission consiste à noter régulièrement les papillons observés dans leur jardin, de les identifier à partir de fiches descriptives (des livres d’identification portant sur ces espèces et des modèles de fiches d’observation sont fournis par le Parc national de la Guadeloupe). Ceci dans le but de créer et alimenter une base de données sur les lépidoptères locaux.

Les Sciences participatives en Guadeloupe dans le cadre de la Biodiv en Action !

PNG - 806.6 ko
Observations
Crédit photo Martine THALUS

Les professeurs des écoles associés au projet récupèrent les fiches d’observation et transmettent numériquement les données au PNG dans le cadre d’une application simple (5 informations par fiche environ). Les élèves peuvent le faire directement avec l’autorisation du professeur qui leur communique alors leur identifiant et leur mot de passe. Après une courte période de validation des informations envoyées par les professeurs ou les élèves, les équipes du PNG intègrent les observations des élèves à une base de données. En fin d’année ces données seront cartographiées et consultables sur le site du PNG.

PNG - 451.6 ko
Restitutions des observations
Crédit photo Martine THALUS

Les observations transmises au PNG seront ensuite retransmises au MNHN, via le système d’information nature et paysage, contribuant ainsi à l’actualisation de l’inventaire national. Ainsi nos petits guadeloupéens deviennent des correspondants du MNHN.